Gibier de Montagne

Les épreuves de sélection sur Tétraonidés (Tétras-lyre et lagopède) ont lieu début septembre, dans les Alpes, à une altitude supérieure à 2000 m.
Les territoires y sont sauvages et grandioses et peuvent vite passer de l’accueillant à l’hostile ; le milieu est fourni d’un couvert très varié et souvent chaotique.
Ces concours, traditionnellement appelés concours sur coqs sélectionnent et mettent en avant les chiens de très fort tempérament, qui dans un biotope souvent aride et sec de fin d’été, sont capables de trouver un oiseau rare et emblématique dans les immenses espaces, typiques à nos montagnes alpines.
Pour briller dans cet exercice, le chien doit être particulièrement dur à l’effort, ne jamais rechigner à monter les pentes raides et négocier tous les pièges que la montagne comporte. Malgré son essoufflement, il doit toujours conserver toute sa lucidité pour lire le terrain avec intelligence et ne pas manquer d’explorer les places favorites du noble oiseau.
Les terrains excentrés dans le sud-est du pays et le faible nombre de participants donnent à cette discipline un caractère exclusif mais il n’empêche que les chiens qui gagnent régulièrement dans ces concours réunissent au plus haut niveau des qualités psychologiques et physiques que l’on retrouve aussi dans les vrais chiens de grande quête.
Les concours sur petit tétra, bécasse et bécassine font partie de la discipline « Gibier Sauvage ». Pour valider un titre de « Champion Gibier sauvage » les récompenses nécessaires doivent être obtenues sur au moins deux de ces espèces de gibier.